Comment arrêter de fumer facilement et se libérer de la cigarette pour de bon ?

La plupart des fumeurs se posent un jour cette fameuse question : Mais comment arrêter de fumer facilement ? Est-ce vraiment possible de dire stop à la cigarette sereinement ?

Il est normal que vous vous interrogiez puisque décider d’arrêter la cigarette c’est accepter de bouleverser ses habitudes… et c’est là que tout se complique pour vous, n’est-ce pas ?

Bon allez, commençons par le commencement… Arrêter de fumer, c’est avant tout un état d’esprit !

Imaginez un sportif qui veut faire une excellente performance pour sa prochaine course mais qui s’entraîne peu et au fond, espère juste la terminer. Selon vous, va t-il réussir à atteindre son objectif et réaliser une bonne performance ? Personnellement, je n’en suis pas convaincue… Peut-être arrivera t-il à la terminer mais dans quel état d’après vous ?

Il est important de comprendre qu’avant tout, une bonne mise en condition ainsi qu’une vraie décision sont les maîtres mots de la réussite de votre arrêt du tabac. Vous me direz alors : “Plus facile à dire qu’à faire !” Rassurez-vous : je peux le comprendre !

Maintenant, à vous de jouer !

Pouvez-vous déjà concevoir un arrêt du tabac facile ?

jeune fille cassant sa cigarette en deux
Actuellement, vous êtes encore fumeur assidu et fidèle à vos habitudes…. Matin, midi et soir, vous fumez parfois même la nuit ! Un vrai champion ou une vraie championne dans votre catégorie !

Fumer vous procure du plaisir et la cigarette vous semble indispensable. Vous pensez peut-être : “Comment vivre sans elle ?” Allez, avouez que c’est difficile pour vous d’imaginer votre vie sans et encore plus de vous projeter sans cigarette.

Mais vous êtes vous déjà posé cette question : Est-ce que je peux arrêter de fumer facilement ? J’imagine que non, hein ? Pourquoi, d’après vous ? Parce que la première chose qui vous vient à l’esprit à l’idée d’arrêter la cigarette, c’est la peur… La peur du manque ! La peur de la perte de quelque chose qu’on aime. Alors imaginer se débarrasser facilement de quelque chose qu’on aime n’est pas très concevable pour vous, tout simplement.

La cigarette ou la puissance de l’habitude : « ça va faire un sacré vide ! »

Honnêtement, depuis combien de temps fumez-vous ? 6 ans, 10 ans, 20 ans ou plus ? J’imagine que la cigarette a eu tout le temps de vous hypnotiser…vous êtes d’ailleurs son premier fan et elle a fait de vous son esclave.

Pas de panique ! C’est tout à fait normal… La routine s’est installée au fil du temps et vous fumez pour n’importe quel prétexte et dans n’importe quelle situation. Mais au fond, combien de cigarettes sont réellement appréciables dans la journée sur toutes celles que vous fumez ? 3 – 4 par jour, non ?

Partant de là, il apparaît clairement qu’au bout de quelques temps, on fume finalement plus par habitude que pour le plaisir. Vos habitudes vous conditionnent donc !

Arrêter de fumer nous semble difficile car au lieu de visualiser notre futur bien-être sans la cigarette, on voit plutôt le vide que cela va engendrer chez nous et on se demande par quoi la remplacer pour ne pas en souffrir.

Vos objections sont guidées par vos peurs et vos peurs vous empêchent de passer à l’action

 Jusqu’ici vous avez ou vous aviez une multitude d’objections pour ne pas prendre la décision d’arrêter de fumer.

• « Arrêter de fumer ! ? Je peux pas t’es fou, pour moi c’est trop tard je suis vraiment trop accro … »
• « Ah non c’est pas le moment ces temps-ci… mais peut-être pour le 1er janvier … (sans vraiment y croire) »
• La dernière fois que j’ai arrêté de fumer, mes amis m’ont supplié de reprendre la cigarette !
• Si je veux je peux arrêter de fumer, mais j’en ai juste pas envie car j’aime bien fumer. (sous-entendu : j’ai la trouille de ne pas réussir et l’effort me semble insurmontable, c’est plus facile de continuer).

En réalité, vous avez peur d’échouer et aussi très peur de dire au revoir à cette habitude. Par ailleurs, l’idée que vous avez de la dépendance est quelque peu erronée. La dépendance est plus dans votre tête que dans les substances contenues dans la cigarette.

Puis-je vraiment arrêter de fumer facilement ?

Tout d’abord, définissons la notion d’ « arrêter de fumer facilement ». Stopper la cigarette prend en compte la dimension du manque et de la souffrance. Arrêter de fumer facilement, c’est réussir à se débarrasser de la cigarette sans être torturé par le manque, par l’envie irrépressible de s’en griller une !

Mais peut-on vraiment arrêter de fumer sans se sentir tiraillé par le manque ?

La réponse à cette question doit être nuancée. Oui et non. Tout dépend de votre force mentale, de votre préparation et aussi d’un dernier élément très important, vos motivations profondes et sincères. Chaque individu étant unique et différent, on peut dire que selon la personne, cela sera plus ou moins facile. De nombreux témoignages peuvent attester de ces variations. Certains disent avoir arrêté de fumer facilement et n’ont pas été marqués plus que cela par l’événement, alors que d’autres l’ont vécu comme un combat de tous les jours.

Croire, c’est pouvoir. Et non vouloir.

Il est parfois difficile d’imaginer consciemment un changement considérable comme celui de se débarrasser d’une habitude. Tout commence a se jouer aux niveaux de nos croyances.

« Que vous pensiez être capable ou incapable, vous avez probablement raison. »
– Henry Ford

Par la force de nos croyances, nous pouvons amorcer, entreprendre et mener à bien un changement radical et serein. Parvenir à modifier sa perception peut réellement changer les choses et vous permettre d’arrêter la cigarette facilement. Pour cela, il est important de reprendre contact avec son inconscient et de se reprogrammer en donnant de nouvelles directives à votre cerveau, qui se chargera de les transmettre à votre corps. Vous pouvez vous aider de nombreuses méthodes, et par exemple des exercices de visualisation. Visualisez à plusieurs instants de la journée, le confort, le bien-être, le sentiment de joie et de paix intérieure sans la cigarette. Imaginez-vous en train d’en écraser une, et associez le geste à un sentiment de pleine puissance et de joie. Ainsi, vous indiquerez une autre vision de la cigarette à votre cerveau et à force de répétions, celui-ci l’intégrera de façon naturelle.

Vous êtes encore sceptique ? Très bien.

Il n’est d’exemple plus parlant que celui de l’apprentissage du vélo quand on est enfant, pour vous démontrer que c’est tout à fait la même chose. Difficile de se rappeler tous les efforts qu’on a faits pour y parvenir et pourtant, aujourd’hui, tout cela est naturel et évident. Pour l’apprentissage de l’écriture, de la lecture et toutes les autres choses, c’est exactement du pareil au même. Toutes ces opérations sont devenues simples, instinctives et automatiques.

Il semble difficile de se souvenir des efforts effectués pour intégrer ces concepts, n’est-ce pas ?

Si vous n’aviez aucune donnée sur le tabac et donc aucune croyance concernant la possibilité de stopper cette habitude, vous seriez forcé d’aborder ce changement en le découvrant. Vous auriez alors l’obligation de vous créer votre propre référence. Cela vous semblerait bien plus accessible et intuitif.

Vos croyances ne sont pas la réalité

Quand on a une croyance bien ancrée sur quelque chose, on résiste a tout ce qui pourra faire vaciller notre représentation de cette réalité, parce que nous sommes ainsi et nous ne voulons prendre aucun risque. La logique n’a donc aucune place et seul le sentiment entre en jeu. Si on vous disait qu’arrêter de fumer était facile et si cela était une chose intégrée par l’ensemble de la communauté, votre regard sur l’arrêt du tabac serait alors différent.

Alors que diriez-vous de commencer à vous dire quotidiennement qu’arrêter de fumer est bien plus facile que ce que vous pensiez ? Répétez-vous le inlassablement et mettez-y de plus en plus de conviction. Peu à peu, commencez à vous dire qu’arrêter de fumer est facile, et croyez-y un peu plus chaque jour. Ne pensez-plus à vos échecs et vos tentatives vaines pour arrêter de fumer. Ces échecs génèrent la peur d’un nouvel échec et vous enferment dans un cercle vicieux.

La peur conditionne l’échec

La peur de ne pas réussir à arrêter la cigarette engendre directement l’échec de l’arrêt de la cigarette. Il s’agit là de la loi la plus ancienne de ce monde, la loi universelle de l’attraction. En résumé, ce principe signifie que le positif appelle le positif, et que cela fonctionne de la même façon pour le négatif.

N’avez-vous jamais remarqué la différence entre un jour où vous êtes joyeux et en forme, et un jour où vous êtes las et grincheux ? Dans le premier cas, vous êtes souriant, communicatif, positif quant au regard que vous portez sur vous, sur votre vie et sur la journée que vous passez. Ce jour, vous avez obtenu absolument tout ce que vous vouliez sans effort particulier. Les choses sont venues à vous naturellement.

Dans le deuxième cas, vous vous êtes levé avec des a-priori et des réflexions négatives sur votre journée à venir. Absolument tout ce que vous craigniez s’est produit. Il n’y a pas de hasard là-dedans, d’où l’intérêt de modifier sa perception. Essayez, qu’avez-vous à perdre ? Formulez des affirmations positives tous les jours, à voix haute si cela vous aide, et voyez par vous-même le changement. Bien entendu, il faudra y mettre toute la conviction dont vous êtes capable !

Ce que nous croyons influence systématiquement notre réalité

main écrasant un paquet de cigarettes

Nous avons commencé à en parler plus haut, mais ici nous développeront ce point essentiel à votre réussite dans votre entreprise de l’arrêt du tabac.

Ce que nous croyons détermine la réalité. Si je crois qu’une chose est facile, alors je me donnerai la possibilité de le faire facilement sans même m’en rendre compte. Ce n’est pas utopique, c’est une réalité. Si je pense qu’une chose est difficile, alors j’écarterai toute possibilité de la vivre simplement. Tout est dans la manière d’aborder les choses. Si vous vous faites une « montagne » d’une chose, c’est une excellente stratégie pour ne jamais passer a l’action, parce que vous émettez déjà un certain nombre d’objections qui se matérialiseront forcément « en ce que vous craigniez ».

Pour donner un autre exemple concret, la plupart d’entre nous avons entendu cette phrase depuis notre plus jeune âge : « Il faut travailler dur pour y arriver ». C’est donc ce que nous croyons depuis notre plus tendre enfance. Est-on seulement capable de remettre en question une affirmation bien ancrée en nous ? Si on le souhaite vraiment oui, mais cela demande un petit effort. En réalité, d’autres personnes dont les croyances sont différentes ont réussi professionnellement sans forcément travailler comme des forcenés. Et cela tout simplement parce qu’ils avaient une autre perception de la réalité sur la question. Ils se sont donné les moyens d’avoir une vie agréable et épanouissante tout en ayant ce qu’il leur faut pour vivre en apprivoisant tout simplement d’autres croyances. Travailler oui, mais pas au détriment de mon bien-être et de ma vie privée non plus. Ce principe de fonctionnement ouvre alors les portes de toutes les possibilités.

Arrêter de fumer ? Oui mais je suis accro à la nicotine !

J’entends déjà les détracteurs me dire, oui mais c’est difficile car je suis dépendant à la nicotine !

Et bien, c’est en parti faux !

La nicotine a elle seule ne provoque pas de dépendance, ce sont aussi les additifs présents dans la cigarette qui sont responsables de votre appétence pour le tabac. Une personne persuadée d’être « addict et incurable » à une substance ne remet pas cette croyance en cause et continue à consommer tout en se sentant déculpabilisée. Bah oui ! “C’est pas de ma faute, c’est ce qu’il y a dedans qui me rend comme ça, à quoi bon lutter…”. L’idée de la dépendance existe bel et bien mais elle n’est pas due qu’à la nicotine. Nous compléterons cette information plus loin, dans les phénomènes comportementaux et psychologiques. La nicotine et les additifs en revanche provoquent bel et bien une appétence : “ une appétence et non une dépendance ! “

Vous commencez à entrevoir une possibilité, de l’espoir, un intérêt ? Vous avez raison !

Vous pensez que là où les patchs, les gommes et autres médicaments ont échoué, vous pourriez bien réussir en reprogrammant vos croyances ? Vous avez encore raison !

Si vous avez répondu par l’affirmative à ces deux questions, alors bonne nouvelle pour vous, le changement a déjà commencé.

Pour aller plus loin encore, inscrivez-vous !

Téléchargez Votre Ebook Offert

Indiquez Vos Prénom et Email Pour Recevoir Gratuitement Les 5 Clefs Pour Être ZEN Dans Votre Décision D’arrêter De Fumer !

Ebook stop tabac

Félicitations ! Vérifiez votre boite Email.

0 Partages
Partagez
Partagez